RT 2012 et études thermiques : qui fait quoi ?

Le coin des pros - Article - Mercredi, 27 Juin - 17:56

Plus de la moitié des missions de conseil et expertise en bâtiment concerne des audits thermiques. Avec la Règlementation thermique 2012 (RT 2012), le secteur de l’étude énergétique va sans doute continuer à se développer. 

Etant donné le nombre important de professionnels du bâtiment concernés par cette nouvelle réglementation thermique, une question mérite d’être posée : Comment les différents corps de métier vont-ils s’organiser pour mettre en œuvre les exigences de la RT 2012 ? Il semblerait que la réponse se trouve dans la mise en commun des compétences de l’ensemble des acteurs du bâtiment.

 

Tour d’horizon des différentes études thermiques

 

Conseils énergétiques, études thermiques, diagnostic énergétique… Avant d’entrer dans le vif du sujet, prenons le temps de faire le point sur les différentes études envisageables.

 

-       L’étude thermique dans les bâtiments neufs

Ce travail implique une concertation entre différents professionnels, avant même le démarrage des travaux. Il s’agit d’une étape indispensable pour parvenir à la construction d’un bâtiment basse consommation. Le responsable de l’étude thermique établit les calculs réglementaires pour la RT 2012. En fonction du projet envisagé, cela implique de réunir différents corps de métiers : constructeurs, architectes, et promoteur. La conception d’une maison passive implique donc une réflexion en amont des travaux.

 

-       La rénovation thermique

Dans le cadre d’une rénovation thermique, le professionnel réalise une étude complète du logement, comprenant analyse des murs, toiture, plancher, fenêtre, systèmes de chauffage et ventilation. C’est en analysant les causes des différentes déperditions énergétiques qu’il pourra ensuite préconiser les améliorations à mettre en œuvre. Très souvent, une étude financière est réalisée afin de calculer le retour sur investissement que peuvent générer les travaux de rénovation.

 

-       Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Cette étude permet de renseigner sur la performance énergétique de l’habitat, en évaluant sa consommation d'énergie et ses répercussions en termes d'émission de gaz à effet de serre. Le diagnostic est obligatoire lors de la mise en vente ou en location d’un logement. Il aboutit sur le classement du logement dans l’une des étiquettes prévues par le DPE.

 

-       l'étiquette énergie pour connaître la consommation d'énergie primaire

-       l'étiquette climat pour connaître la quantité de gaz à effet de serre émise.

 

 

 

logement économe

 Emission ges



 


 

  

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etudes thermiques: qui sont les professionnels impliqués ? 

 

Pour mieux cerner la question, prenons l’exemple du conseil en rénovation énergétique. Une étude réalisée par http://www.inforenovateur.com/  montre à quel point les professionnels ont parfois du mal à se positionner : « 25,2 % considèrent la rénovation énergétique comme leur activité principale, 15,1 % se définissent comme bureaux d’études avant tout, 34 % comme diagnostiqueurs immobiliers, 7,5 % comme entreprises générales du bâtiment et seulement 5 % comme artisans »

 

Si le sondage illustre bien le boom du secteur, il est également révélateur de la multiplicité des acteurs concernés. Bureaux d’études, diagnostiqueurs spécialisés, artisans chauffagistes… Quand il s’agit de déterminer qui fait quoi, on a parfois du mal à s’y retrouver.

 

La question se complique d’autant plus lorsque l’on connaît la technicité et la diversité des questions abordées lors de l’étude thermique. Certains domaines tels que la géothermie et le transfert des fluides impliquent d’importantes connaissances techniques. Les différents corps de métier seront-ils suffisamment organisés pour répondre à la demande engendrée par la nouvelle réglementation thermique ? La formation aux méthodes de calculs engendrés par les BBC et la mise en commun des compétences sont plus que jamais de mise.

 

La nécessaire complémentarité entre les professionnels du bâtiment

 

Comme l’indique le Contrôle du respect des Règles la Construction (CRC) : «Chacun des acteurs de la construction, de la commande à la réalisation d’un bâtiment en passant par sa conception, est concerné et responsable de la qualité de la construction : le maître d’ouvrage à l’origine du projet, le maître d’œuvre concevant le bâtiment, l’entrepreneur réalisant les travaux, le contrôleur technique vérifiant certaines dispositions, l’assureur proposant une protection adaptée, l’industriel fabricant les produits de construction».

 

Cette nécessité de mettre en commun les compétences soulève néanmoins des questions quant à la responsabilité des différents professionnels.

 

Quid de la responsabilité ?

 

Au regard de l’interdépendance des professionnels impliqués dans la conception d’un bâtiment, on peut se demander qui va endosser la responsabilité de l’étude thermique.

En tant qu’acteur premier, c’est au maître d’ouvrage que revient cette responsabilité. Le deuxième volet du Grenelle de l’environnement précise que la maîtrise d’ouvrage doit intégrer les dispositifs énergétiques et matériaux  à faible émission de gaz à effet de serre. Les textes ajoutent que le récapitulatif de l’étude thermique devra être fournie par le maître d’ouvrage et tenu à la disposition de l’administration, ou de tout acquéreur cinq ans après l’achèvement des travaux. Les résultats de l’étude pourront également être communiqués à toute personne chargée de vérifier la conformité à un label ou d’établir un diagnostic de performance énergétique (DPE).

En outre, la RT 2012 met en place une obligation de résultat, sans donner de précisions supplémentaires quant aux moyens d’y parvenir. Conséquence : une cascade de responsabilités se met en place, impliquant chaque acteur, à chaque étape de la construction du bâtiment.

 

Architectes, maîtres d’œuvre, bureaux d’études… main dans la main !

 

Cette multiplication des responsabilités illustre finalement l’esprit de la RT 2012 : mettre en commun les compétences afin d’aboutir à l’efficacité thermique la plus optimale. Pour parvenir à un tel niveau d’exigence, le rapprochement entre les différents corps de métier s’avère inévitable.  

 

 

rénovation thermique, étude thermique
Les solutions de communication du mag MCS
Devenez annonceur sur le MAG MCS Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité MCS
Abonnez vous à MCS
Rejoignez MCS sur Twitter
Abonnez-vous à MCS sur Google+