Faire baisser sa facture d’électricité en isolant sa maison

Economies d'énergie - Article - Jeudi, 28 Juin - 23:13

Utiliser de bons isolants thermiques pour sa maison combine plusieurs avantages. Cela réduit de façon significative vos factures d’électricité en limitant votre consommation de chauffage ou de climatisation. Autre avantage : vous diminuez considérablement les émissions de gaz à effet de serre. En effet, en réduisant votre consommation énergétique, une bonne isolation thermique restreint par la même occasion la pollution engendrée par votre habitation.  

 

Comprendre l’intérêt de l’isolation thermique en quelques chiffres

 

La France compte 30,2 millions de logements, dont plus de la moitié, soit 19,1 millions, ont été construits avant 1975. Autrement dit, 63% des habitations françaises. Ces logements construits avant 1975 ne sont quasiment pas isolés, ce qui entraîne une très forte perte thermique et par la même occasion une très forte consommation des ménages Français en terme d’énergie.

 

La principale source de chauffage des ménages reste les énergies fossiles, autant dire les plus polluantes, responsable des changements climatiques. Selon des estimations de l’Etat, 46% de la consommation d’énergie fossile est utilisée pour chauffer les habitations. Cette utilisation excessive d’énergie polluante est responsable de 25% des rejets de CO2 dans l’atmosphère.  

 

Le rôle primordial de l’isolation

 

Il s’agit dans un premier temps d’un souci d’économie. Isoler son habitation permet de réduire la déperdition d’énergie à travers les parois de sa maison. C’est aussi un souci d’économiser sur sa facture d’électricité. En choisissant une bonne isolation, vous économisez en hiver sur votre facture de chauffage, mais aussi, chose moins connue, vous économisez en été, car l’isolation empêche la chaleur d’entrer. Dernier point souvent ignoré, l'isolation thermique va de pair avec l'isolation acoustique, ce qui améliore votre confort. Si vous souhaitez optimiser l'isolation de votre habitat, une des premières choses à prendre en compte et la qualité de vos fenêtres.

 

Aujourd’hui, il règne un consensus sur la nécessité de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre. C’est en  1975 que se met en place une première régulation thermique, qui s’est appliquée à tous les bâtiments construits après cette date. Depuis le 1er septembre 2006, une nouvelle législation a pris le relais. Il s’agit d’une nouvelle réglementation qui vise à réduire au-delà de 50% les consommations d’énergies des logements neufs. A l’heure actuelle, la loi a de nouveau été modifiée. Depuis novembre 2007, la réglementation thermique encadre les travaux que les particuliers entreprennent dans leur logement. Le but de cet encadrement est de diminuer les besoins en énergie d’un logement en l’isolant.

 

Isoler son habitat grâce à des aides de l’Etat

 

En plus des réglementations existantes, l’Etat a décidé d’inciter les personnes à isoler leurs habitations. Le crédit d’impôt pour le développement durable, appelé « crédit d’impôt vert » ou encore « crédit d’impôt développement durable » est une mesure dédiée aux travaux qui ont une portée écologique. Ce crédit d’impôt englobe les dépenses d’équipement effectuées dans l’habitation principale. Le taux de ce crédit d’impôt peut grimper jusqu’à 32% du prix des installations en 2012. Cette mesure peut être applicable à tout contribuable, sans distinction, qu’il soit propriétaire ou locataire.

 

 

Quel isolant pour quelle habitation ?

 

Il n’est pas possible d’isoler sa maison sans un diagnostic au cas par cas. Le but de cette étude est de choisir l’isolation la plus appropriée à votre habitation. Pour choisir le bon matériel d’isolation, il faut prendre en compte la nature des parois de votre habitat. Le choix de l’isolant est déterminant, car si ce dernier n’est pas adapté, il entrainera une dégradation des parois. Les isolants ne conduisent pas la chaleur. La résistance thermique est l’élément déterminant au moment du choix de l’isolant. Plus la résistance thermique est importante et plus le produit est isolant. Cette résistance apparaît obligatoirement sur l’étiquette du produit isolant que vous achetez. Parmi tous les produits isolants qui existent, il est conseillé de privilégier les produits certifiés. Pour les produits isolants, la certification ACERMI est un gage de qualité. De même pour les produits d’isolation porteurs favorisez la certification NF ou CSTBat. 

 

Bien choisir son isolant

 

 

La liste des matériaux isolants est longue et votre choix se portera en fonction de l’usage que vous en aurez mais aussi en fonction du type d’habitation que vous occupez.

Les laines minérales : Entièrement à base de produits naturels, ces laines sont recyclables indéfiniment. Cet isolant est le plus connue mais aussi le plus utilisé, il a été amélioré de façon à durer plus longtemps. Il est utilisé pour les combles, mais aussi pour la toiture, les cloisons, les planchers, dalles flottantes, panneaux, bardages.

Les laines dites naturelles : Ces laines sont elles aussi naturelles puisqu’elles sont composées de laines de chanvre, de lin, de coton, de bois, mouton, plume de canard. Mais elles doivent subir un traitement spécial pour pouvoir être utilisées. Cette laine est moins écologique, car elle n’est pas recyclable. On utilise cet isolant pour les mêmes endroits que les laines minérales.

Le liège : isolant naturel, issu d’une variété de chêne spécifique. Il est assemblé en panneaux ou non, c’est un isolant très réputé car il est constitué à 96% d’air. Mais c’est un produit onéreux. Comme toutes les isolations à base de bois, il sert à isoler le sol, les murs, les cloisons, mais aussi le plancher.

La fibre de bois : C’est l’isolant le plus utilisé pour les habitations en bois. C’est un des meilleurs isolants contre la chaleur, cette matière est surtout utilisée dans le Sud de la France.

Le polystyrène expansé : provient du raffinage du pétrole, il est composé de 2% de matière et de 98% d’air. Il ne se décompose pas c’est donc une garantie sur une longue durée, il est totalement recyclable, et peut être à nouveau transformé en polystyrène. Il est utilisé comme isolant dans les murs, planchers, sols, combles, mais aussi pour l’isolation extérieur, les toitures, ou encore les terrasses.

La perlite : est issue de la roche volcanique, elle est utilisée en vrac  pour isoler les combles et les vides de construction. C’est encore un produit naturelle, elle n’a pas de durer limité dans le temps, elle n’attire pas les rongeurs, ni les parasites.

Isolant dit « mince » : Il s’utilise dans toute la maison, ce n’est pas le meilleur isolant, mais il a pour avantage de capter la chaleur et de la renvoyer dans les pièces de la maison.

 

Un bon isolant mais à quel prix ?

 

Quel que soit l’isolant, le prix moins élevé lorsqu’il est en vrac ou en rouleau que pour un isolant en panneau rigide ou en mousse. Il est difficile d’évaluer le coût de ces isolants toutefois avec les aides évoquées précédemment il est possible de faire des travaux d’isolation à des coûts tout à fait raisonnables. 

Les solutions de communication du mag MCS
Devenez annonceur sur le MAG MCS Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité MCS
Abonnez vous à MCS
Rejoignez MCS sur Twitter
Abonnez-vous à MCS sur Google+