En France le parc de chauffages à bois est vieillissant et peu efficace

Economies d'énergie - Article - Vendredi, 15 Novembre - 15:41

Dire que le chauffage à bois connait un fort engouement est un faible mot. En l’espace de 15 ans, 1,5 million de ménages ont opté pour un chauffage à bois. L’Ademe (agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) a commandé une étude sur le chauffage domestique au bois. Les résultats de cette enquête sont inquiétants puisque le parc français se fait vieux, il est donc constitué en majorité d’appareils très polluants mais surtout peu efficaces.

 

Le succès du chauffage au bois

 

Respect de l’environnement, faire des économies : les avantages du chauffage à bois n’ont pas échappés aux ménages français. Alors que les prix de l’électricité et du gaz n’ont cessé d’augmenter ces dernières années, les Français ont cherché des moyens plus économiques de se chauffer. De plus, dans le cadre de la rénovation thermique les ménages optant pour le chauffage à bois bénéficient d’aides gouvernementales. Enfin, la prise de conscience concernant le réchauffement climatique constitue également un argument en faveur de cette solution de chauffage.  

 

Tous ces facteurs sont autant de raisons qui ont incité les Français à se tourner vers le chauffage à bois. Cet essor a poussé l’Ademe (agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) a commandé une étude sur le parc de chauffages à bois des ménages. Cette enquête confirme une forte progression de cette solution de chauffage, puisque 5,9 millions de foyers étaient équipés d’un chauffage à bois en 1999 ce chiffre a bondi à 7,4 millions aujourd’hui.

 

Des chauffages à bois toujours plus performants

 

L’enquête commandée par l’Ademe révèle qu’en l’espace de 15ans plus d’un million de foyers sont passés au chauffage à bois. Malgré cette progression, la consommation de bois n’a pas augmenté ce qui constitue un paradoxe. Selon l’Ademe ce phénomène s’explique de deux façons, d’une part parce que l’isolation des logements a été améliorée donc la consommation de bois est devenue moins importante. La seconde explication réside dans les améliorations techniques apportées aux chauffages à bois ces dix dernières années. Ainsi, les systèmes les plus récents sont plus efficaces et consomment moins de bois qu’auparavant.

 

Les chauffages à bois les plus récents sont particulièrement performants. Tout d’abord, leur rendement est bien meilleur puisqu’il est aujourd’hui de 70% contre 50% il y a 15ans. D’autre part, les émissions de particules ont été divisées par 10.

 

La moitié du parc de chauffages à bois est à changer selon l’Ademe

 

L’enquête a également révélée que 50% des sondés ont un appareil de chauffage à bois de plus de 10ans ou un foyer ouvert. De plus, la majorité des appareils utilisés en France ont en moyenne 15 ans. Au vu de ces résultats l’Ademe estime que 3,3 millions de chauffages à bois sont à changer.

 

Le vieillissement du parc de chauffages à bois a plusieurs conséquences. D’une part, les appareils anciens polluent beaucoup plus. D’autre part, ces systèmes de chauffages consomment plus bois que les plus récents. Aussi afin de faire des économies il est conseillé de changer de système de chauffage. 

Chauffage à bois, pollution, système de chauffage, solution de chauffage, parc de chauffage à bois
Les solutions de communication du mag MCS
Devenez annonceur sur le MAG MCS Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité MCS
Abonnez vous à MCS
Rejoignez MCS sur Twitter
Abonnez-vous à MCS sur Google+