Quelle énergie choisir pour se chauffer moins cher ?

Economies d'énergie - Article - Jeudi, 28 Juin - 17:38

Les prix de l’énergie n’ont jamais été aussi élevés. Entre Août 2010 et Août 2011, ils ont grimpé de près de 12 %, selon les statistiques de l’INSEE. Les dépenses d’énergie liées au chauffage de la maison sont actuellement celles qui pèsent le plus sur le budget des français. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que le prix moyen du gaz est passé de 6 à 10 euros les 100 kWh entre 2009 et aujourd’hui.

 

Comment se prémunir de la hausse des tarifs de l’énergie ? Vers quel système de chauffage se tourner ? Chaudière électrique, à gaz, au fioul, à bois…  MCS vous offre un tour d’horizon des différentes options à envisager, ou à éviter…

 

Electricité : à réserver pour un usage d’appoint ou occasionnel

 

 

Les lourds investissements nécessaires  pour prolonger la durée de vie des centrales nucléaires se sont naturellement répercutés sur les prix de l’électricité. Dans le cas d’une construction, il est difficile de conseiller l’installation d’un chauffage électrique, sauf si son usage est ponctuel ou concerne de petites surfaces.

Attention également à la qualité de vos émetteurs. Certains convecteurs s’avèrent particulièrement coûteux à l’usage. Optez pour des radiateurs de type radiants : le prix d’achat sera plus élevé que celui du convecteur, mais vous obtiendrez une chaleur uniforme et non desséchante pour l’air ambiant.

 

LE GAZ : une énergie bon marché menacée de disparaître

 

Malgré un prix en forte augmentation, le gaz demeure une énergie plus économique que l’électricité ou le fioul. Malheureusement, la tendance est à la raréfaction de cette énergie fossile. Détail qui n’arrange pas les choses : les prix du gaz sont toujours indexés sur les cours du pétrole et du fioul, qui se situent à des niveaux très élevés.

 

LE FIOUL: une énergie chère et soumise aux variations de prix.

 

Le fioul est de loin le système de chauffage le moins intéressant. Depuis les années 90, il ne cesse de voir ses tarifs augmenter. Par ailleurs, l’état de vétusté des chaudières anciennes ne participe pas à un rendement optimal.

Le fioul est une énergie qui se fait de plus en plus rare : lorsque la demande mondiale va dépasser l’offre, les prix seront encore revus à la hausse. Mieux vaut opter pour un autre système de chauffage. Dans le pire des cas, si vous ne pouvez pas changer de système, pensez à faire remplacer votre chaudière par une plus récente : vous améliorerez ainsi le rendement énergétique de votre installation.

 

Le bois : une source de chaleur au prix attractif et peu soumise aux variations du marché.

 

La chaudière à bois est un investissement qui s’avère payant sur le long terme. On peut noter un relatif équilibre du prix du stère de bûches qui n’a augmenté que de 3% depuis 2007. Contrairement au marché du gaz et du fioul, ce marché n’est pas soumis à de fortes variations.

En outre, le bois est une énergie renouvelable au faible impact sur l’effet de serre. Les aides publiques lors de l’achat d’une chaudière à bois devraient inciter de plus en plus à recourir à ce type de chauffage alternatif.

énergie, chauffage, prix
Les solutions de communication du mag MCS
Devenez annonceur sur le MAG MCS Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité MCS
Abonnez vous à MCS
Rejoignez MCS sur Twitter
Abonnez-vous à MCS sur Google+