Le convecteur aérosolaire une solution de chauffage toujours plus économique

Technologies chauffage - Article - Jeudi, 07 Novembre - 15:42

Réduire ses factures de chauffage tout en utilisant des énergies propres et donc en diminuant les rejets de gaz à effet de serre, c’est l’objectif du convecteur aérosolaire. Cette nouvelle solution de chauffage a reçu plusieurs médailles lors de différents concours. Cette technologie repose sur l’utilisation d’une pompe à chaleur qui intègre un capteur évaporateur aérosolaire. D’autre part, elle fonctionne avec du propane utilisé comme fluide frigorigène, ce qui est inédit pour une pompe à chaleur.

 

Le fonctionnement d’un convecteur aérosolaire

 

Cette nouvelle technologie repose sur l’installation d’une pompe à chaleur monobloc placé à l’extérieur de l’habitation. Cette dernière est dotée d’un capteur évaporateur aérosolaire qui absorbe l’air extérieur ainsi que le rayonnement solaire. En utilisant les énergies propres que sont le vent ou le soleil le convecteur aérosolaire fonctionne toute l’année.

 

Plus surprenant dans le secteur de la pompe à chaleur, ce convecteur utilise le propane comme fluide frigorigène ce qui n’avait encore jamais été fait. Le convecteur aérosolaire peut être relié à un chauffe-eau mais aussi à plusieurs radiateurs.

 

Toujours plus d’économies d’énergie

 

Selon le fabricant, l’installation d’un convecteur aérosolaire devrait permettre de réaliser des économies de plus de 70% par rapport à des systèmes de chauffages traditionnels. Cette nouvelle technologie est économique car elle utilise des énergies propres et surtout gratuites.

 

D’autre part, ce nouveau chauffage a déjà fait ses preuves auprès des professionnels remportant plusieurs prix lors de différents concours.

Convecteur aérosolaire, système de chauffage, économie d’énergie, économie d’énergie
Les solutions de communication du mag MCS
Devenez annonceur sur le MAG MCS Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité MCS
Abonnez vous à MCS
Rejoignez MCS sur Twitter
Abonnez-vous à MCS sur Google+