L’éco-conditionnalité : un gage de sérieux et de qualité pour les particuliers

Réglementation et financement - Article - Jeudi, 19 Février - 17:07

Eco-conditionnalité, crédit d’impôt transition énergétique, éco-prêt à taux zéro, qualification, RGE,

Eco-conditionnalité

Signé le 16 juillet 2014, le décret actant l’entrée en vigueur de l’éco-conditionnalité a quelque peu bouleversé les habitudes des particuliers mais aussi des professionnels de la rénovation énergétique. Ce dispositif est à la fois une contrainte qui oblige les ménages à faire appel à des professionnels qualifiés pour pouvoir bénéficier d’aides publiques (crédit d’impôt, éco PTZ…) mais c’est aussi une manière de mettre en avant les artisans et les entreprises qui s’engagent clairement dans la transition énergétique.

 

L’éco-conditionnalité : une contrainte qui a du bon

 

Jusqu’à présent un ménage souhaitant entreprendre des travaux de rénovation devait remplir un certain nombre de critères. Que ce soit concernant le revenu du foyer qui ne devait pas excéder une certaine somme ou encore le type de travaux envisagé. Les particuliers répondant positivement à ces critères pouvaient alors bénéficier d’un crédit d’impôt ou encore de l’éco-prêt à taux zéro et ainsi obtenir des aides publiques pour réaliser leur projet de rénovation.

 

Avec l’éco-conditionnalité les conditions d’éligibilité aux aides publiques ont été modifiées. Aujourd’hui, pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique ou encore de l’éco PTZ , il faut impérativement avoir recours à une entreprise ou à un artisan possédant la qualification RGE « Reconnu Garant de l’Environnement ». Si cette nouvelle mesure est plus contraignante elle est aussi un gage de qualité pour les ménages souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique.

 

En effet, dorénavant seuls les entreprises et les artisans qualifiés RGE pourront faire bénéficier à leurs clients d’aides publiques. Ces derniers ont gagné ce droit car ils se sont réellement investis dans la transition énergétique. Les artisans qualifiés possèdent un savoir-faire et des connaissances qui les distingue et qui assure aux particuliers l’intervention de professionnels compétents pour réaliser des travaux qui aboutiront à la réduction de la consommation d’énergie du foyer.

 

Une garantie pour les particuliers

 

L’entrée en vigueur de l’éco-conditionnalité est à la fois une manière d’accompagner les entreprises les plus méritantes mais aussi de protéger les ménages de professionnels mal intentionnés. En effet, ces dernières années nombreuses sont els entreprises qui ont profité de l’essor de la rénovation énergétique et des aides publiques pour vendre ou installer des équipements non adaptés aux besoins d’un logement.

 

Les arnaques ont été particulièrement nombreuses dans le secteur de la pompe à chaleur. Ce système de chauffage qui utilise les énergies renouvelables a été largement plébiscité par les ménages qui ont massivement souhaité s’équiper d’une telle solution. De plus les pompes à chaleur font partie des équipements éligibles au crédit d’impôt et à l’éco prêt à taux zéro. Cet essor a entraîné l’apparition de nombreuses entreprises qui ont profité de l’occasion laissant ainsi des foyers avec des solutions de chauffage non adaptées et qui n’ont pas permis de réduire les factures de chauffage.

 

C’est pour protéger les particuliers de ce type de mésaventure que le label RGE a été pensé. En effet, avec l’éco-conditionnalité seule les entreprises maîtrisant pleinement les différents systèmes de pompes à chaleur peuvent obtenir une qualification. C’est donc l’assurance pour les particuliers de se tourner vers des professionnels du bâtiment qui réaliseront des travaux de qualité et qui amélioreront considérablement leur intérieur tout en réduisant leurs factures énergétiques.

 

Une qualification qui distingue les professionnels les plus sérieux

 

Si l’éco-conditionnalité protège les ménages, ce dispositif est aussi un excellent moyen pour les professionnels les plus compétents de mettre en avant leur savoir-faire. Actuellement, 18 000 entreprises possèdent la qualification RGE en France. L’obtention de ce label se fait sur la base du volontariat. Autrement dit seules les entreprises réellement motivées possèdent cette qualification (un bon point de plus pour ces artisans).

 

Etre « Reconnu Garant de l’Environnement » pour une entreprise du bâtiment c’est avant tout une manière de se distinguer de la concurrence. C’est aussi un moyen de renforcer la relation que l’artisan entretien avec ses clients. En effet, le chauffagiste qualifié RGE réalise non seulement des travaux de rénovation de qualité qui aboutiront à une diminution de la consommation d’énergie mais c’est aussi un professionnel apte à conseiller ses clients en leur proposant des équipements auxquels ces derniers n’avaient pas forcément pensé. Enfin, tous les professionnels RGE sont référencé sur le site officiel du gouvernement : www.renovation-info-service.gouv.fr.

 

 

 

 

 Vous souhaitez trouver un professionnel RGE près de chez vous ?

 

 

 

Eco-conditionnalité, crédit d’impôt transition énergétique, éco-prêt à taux zéro, qualification, RGE,
Les solutions de communication du mag MCS
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG MCS Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité MCS
Abonnez vous à MCS
Rejoignez MCS sur Twitter
Abonnez-vous à MCS sur Google+